Support 01 76 50 37 77
Espace pro

Silencieux d’échappement voiture

Choisissez une marque

Un silencieux, comme son nom l’indique, a pour rôle de limiter la pollution, sonore ou non, causée par votre véhicule. Corrosion et usure sont les risques auxquels est sujette cette pièce, surtout lorsque vos trajets habituels ne dépassent pas dix minutes. L’installation d’un silencieux d’occasion est heureusement très simple. Pourvu que vous soyez bricoleur, quelques étapes suffiront pour vous éviter de devoir acheter une pièce neuve et de vous rendre chez votre garagiste.

Comment installer un silencieux d’occasion ?

Votre voiture est trop bruyante ou consomme plus de carburant que d’habitude ? Cela peut être le signe que votre silencieux s’apprête à rendre l’âme, et donc qu’il est nécessaire de remplacer la ligne en partie ou en intégralité. Reparcar met ainsi à votre disposition un ensemble de silencieux d’occasion avec un large choix de pièces détachées. Notre gamme de pièces de rechange inclut ainsi des silencieux d’occasion de voitures :

  • Renault ;
  • Citroën ;
  • Opel ;
  • Nissan ;
  • Ford ;
  • Fiat ;
  • Ou encore Skoda.

Préparer l’installation de votre silencieux d’occasion : outils et précautions

L’installation d’un silencieux d’occasion est une opération très simple, qui ne nécessite que quelques outils et matériaux, notamment :

  • Accessoires nécessaires (dont les rondelles, les écrous, les joints…) ;
  • Scie à métaux ou coupe-tube ;
  • Dégrippant et graisse graphitée ;
  • Cric.

Il convient tout d’abord d’attendre que votre véhicule ait refroidi avant toute manipulation. Surélevez votre véhicule à l’aide du cric, puis localisez les pièces défaillantes. Appliquez-y du dégrippant afin de faciliter le processus de démontage.

Installation d’un silencieux d’occasion : les étapes

Sur le pot d’échappement, identifiez les quelques vis (généralement deux ou trois) qui fixent la pièce au silencieux central, la fixation pouvant se faire par collier ou par bride. Assurez-vous ensuite de la compatibilité de votre silencieux d’occasion en comparant sa référence constructeur à celle du modèle d’origine.

Prenez en main les deux tubes à accoupler, puis enduisez leur extrémité de graisse graphitée. Positionnez le silencieux d’occasion, avant d’installer l’ensemble des accessoires nécessaires. Mentionnons ainsi :

  • Les joints ;
  • Les vis ;
  • Le silent bloc ;
  • Les rondelles.

Une fois ces accessoires mis en place, finalisez votre opération en alignant l’ensemble de la ligne et en serrant les vis. Procédez à l’allumage du moteur en route afin de vérifier l’absence de toute fuite.

Vous avez pu le constater, l’installation d’un silencieux d’occasion adapté ne constitue à aucun égard une opération absolument savante, pour peu que l’on soit bien préparé et équipé.

Comment fonctionne un silencieux ?

Avant d’acheter et de remplacer votre silencieux défectueux par un silencieux d’occasion, il peut être intéressant de s’arrêter un moment sur le fonctionnement de la pièce. Le silencieux de votre voiture se compose de trois éléments distincts, raccordés par des adaptateurs :

  • Le catalyseur ;
  • Le silencieux central ;
  • Le silencieux arrière.

À quoi sert le catalyseur d’une voiture ?

Le catalyseur, en premier lieu, a pour rôle de diminuer les émissions de pollution. Cet élément se trouve fixé en sortie de collecteur et transforme les particules polluantes en molécules d’eau, de dioxyde de carbone et de diazote, moins dangereuses. Pour comprendre le fonctionnement de votre futur silencieux d’occasion, il faut savoir que le catalyseur possède une structure en nid d’abeille, avec un noyau en céramique poreux. Ce dernier est enveloppé de platine, auquel s’ajoute parfois du rhodium, et remplit ainsi un rôle de filtre.

Comment fonctionne un silencieux central ?

Le silencieux central, quant à lui, est davantage réservé aux voitures de sport. Aussi appelé « silencieux intermédiaire », il peut par conséquent ne pas être présent sur les voitures citadines. Il s’agit, dans les faits, d’une sorte de chambre que traverse un tube. Dans un silencieux d’occasion, ce tube perforé, appelé « tube mitraillette », est entouré d’une laine de roche en bon état, qui atténue les bruits et remplit un rôle d’isolant acoustique.

Silencieux arrière et pot d’échappement : quelle différence ?

Enfin, le silencieux arrière, que certains appellent également tout simplement le « pot d’échappement », évacue les gaz hors de la voiture et comprend une chambre d’évacuation, une tubulure ainsi qu’une sortie.

Il pourrait vous arriver, lors de votre recherche de silencieux d’occasion, de tomber sur un « silencieux avant ». Ces derniers ne sont cependant plus d’actualité sur les modèles les plus anciens. La raison réside dans l’arrivée des catalyseurs au début des années 90, suivie par leur généralisation en 1994, ces éléments ayant remplacé les silencieux avants avec le temps.

Quand remplacer un silencieux ?

Votre voiture vous semble faire des siennes ? Il est peut-être temps de changer votre ancien silencieux hors d’usage pour un silencieux d’occasion.

Si la durée de vie moyenne d’un silencieux tourne autour de 80 000 km, cette pièce aura tendance à s’user bien plus rapidement si vous êtes habitué aux trajets courts. En effet, le silencieux transforme les polluants en eau. Or, une courte distance ne permet pas à la ligne d’échappement de chauffer, ce qui empêche l’évacuation de l’humidité. De la découle une stagnation de l’eau, et donc une corrosion et une usure des tuyaux.

Avant d’acheter un silencieux d’occasion guettez ces quelques signes qui peuvent indiquer que votre pièce d’origine doit être remplacée :

  • Une mauvaise réduction des bruits d’évacuation des gaz ;
  • Une surconsommation de carburant ;
  • Un bruit inhabituel au moment de l’accélération ;
  • Des claquements métalliques localisés au niveau du plancher.

Si des doutes persistent, vous pouvez, afin d’en avoir le cœur net, procéder à plusieurs vérifications. Cependant, tout comme pour l’opération de remplacement par un silencieux d’occasion, il est impératif d’attendre le refroidissement total de votre véhicule pour éviter les brûlures.

Essayez donc de secouer, doucement, la ligne d’échappement, afin de vérifier sa stabilité et son bon maintien. Vous pouvez également inspecter le système du silencieux d’échappement et guetter les traces de perforation, les craquelures ou encore la rouille, ainsi que les éléments en caoutchouc. Enfin, vous pouvez vérifier le bon état de la laine de roche qui sert d’isolant acoustique. Tapotez tout simplement sur la coque du silencieux, pour écouter le bruit du matériau à l’intérieur. Un bruit de sable indique ainsi que la laine de roche s’est désagrégée et qu’il peut être pertinent de remplacer votre système endommagé par un silencieux d’occasion.

Top